1007

Bienvenue

Présentation du projet

Philum a été créé en 2004 pour générer des procédures génériques qui seraient conservées de façon incrémentales. Un Framework a émergé du CMS afin de permettre toutes les fantaisies de la croissance en complexité.

Cela a conduit à adopter une architecture novatrice, qui allie des choses parfois contradictoires :

  • un code rapide à développer mais aussi à comprendre
  • des processus génériques déclinables
  • différentes couches logicielles, des plus stables et constantes aux plus sensibles aux effets du temps
  • un code "neuronal" (avec des inclusions génériques).

Ces choix ont montré qu'ils étaient garants :

  • d'un développement harmonieux : l'évolution est homogène
  • d'une réduction substantielle de la redondance
  • d'une vitesse d'exécution du code qui bat tous les records
  • d'une maintenance rendue très agréable.

Présentation du framework

Les templates

Architecture logicielle

Langage programmatique

connecteurs, modules, plugins...

Les modules pré-existants peuvent recevoir de nombreux paramètres, globaux, locaux et ponctuels. Leur affichage peut appartenir à différents contextes. Et ils peuvent faire appel à différents moteurs de rendu.

Du plus simple au plus complexe :

  • les connecteurs, nombreux, peu paramétrables, qui sont au final des super balises html (logicielles)
  • les templates, dans lesquels on place les variables, rédigés en codeline (qui sont des connecteurs orientés html)
  • les modules, qui utilisent des paramètres complexes de traitement, qui appellent des données et des moteurs de rendu)
  • les plugins, ont des tâches spécialisées, qui doivent être rédigées en php, en utilisant (ou pas) les ressources du framework.

Finalement, connecteur, module, et plugin ne sont que différents niveaux de complexité des fonctionnalités. La différence est le niveau de prise en charge qui va en décroissant :

  • le connecteur reçoit un ou quelques paramètres occasionnels. Sa fiabilité est maximale.
  • le module a des paramètres plus complexes : il permet de choisir la source, le contexte et le mode d'affichage des données ; on peut se tromper dans les paramétrages.
  • le plugin est éditable en tant que code source. On est totalement libre d'y faire ce qu'on veut. Il reçoit des caractères depuis le gestionnaire de plugins (propriétaire, en dev, classement partagé..). Il profite de l'ensemble des ressources du framework.

Les connecteurs

Utilisation des Connecteurs

Les plugins

Protocole Ajax

Usages

Principales caractéristiques du Cms

Utilisateurs communs

L'édition

L'importation d'articles

Les Mods

Les Css

Usage minimal

Après une installation fraîche, le logiciel est disposé à publier des articles, et à les présenter de différentes manières.
Le site marchera aussi bien sur un mobile ou une tablette.

A un premier niveau de curiosité on peut modifier son design et placer des modules dans un barre latérale.

Un utilisateur quotidien trouvera facilement des fonctionnalités même celles dont il n'en a pas souvent besoin, comme une admin de tags ou un espace disque. Son travail consistera à ordonner et organiser l'information.

Un développeur peut écrire des plugins qui peuvent être lancés dans l'article, en pleine page, dans une popup, ou comme iframe.

Le Desktop

Les Apps

L'API

Social

Conclusion

Le Framework, et son Cms particulier, sont de véritables outils qui permettent créativité et réactivité. C'est un outil idéal pour les sites à haute fréquentation et qui nécessite udes mises à jour fréquentes.

Site qui Repose sur une architecture Philum
1nfo.net

Les petits
Une re-compilation des procédés développés pour Philum a engendré FractalFramework, un MVC Ajax, qui lui-même a engendré Tlex.






dernière mise à jour: 1711